Cultures tropicales

Bienvenue sur EcophytoPIC :

Vous êtes ici

L’usage des phytosanitaires dans le bassin amazonien : entre problèmes spécifiques à l’agriculture en zone tropicale et fragilité de l’écosystème


Document


Actualité publiée le : 19/04/2018 Zone géographique : Guyane Source : Innovations Agronomiques 64 / Auteur : Laplace D. Références : Février 2018

Mots-clés : Produits phytosanitaires, Réglementation, Usages orphelins, Usages tropicaux, Agroécologie, Ecophyto, Alternatives techniques, Produits de biocontrôle

Résumé

L’utilisation d’intrants agricoles peut représenter une menace pour les écosystèmes riches mais extrêmement fragiles des pays du bassin amazonien.

Alors que le contexte environnemental est similaire et propice aux bioagresseurs des cultures, les utilisations de produits phytosanitaires dans ces pays diffèrent du fait notamment de réglementations de mise en marché, d’utilisation ou de contrôles hétérogènes.

La Guyane, devant appliquer la réglementation européenne, plus stricte en la matière, est désavantagée : moins de matières actives que dans d'autres pays non européens et de nombreux usages peu ou pas couverts handicapent le développement de nombreuses productions et incitent à des mésusages de produits phytosanitaires sans garanties pour l’environnement et la santé humaine.

Dans ce contexte, l’agroécologie, dont le plan Ecophyto est une des charnières, est une opportunité de couvrir ces « usages orphelins » avec des solutions s’inscrivant dans une optique de triple performance économique, sociale et environnementale. En effet, dans le cadre du plan Ecophyto et de la Commission des usages orphelins, le réseau des stations Bonnes Pratiques Expérimentales des Départements et Régions d'Outre-Mer (DROM) effectue depuis 2008 des essais en vue d’homologuer des produits phytosanitaires adaptés aux usages tropicaux.

La majorité de ces produits sont des produits dits de « biocontrôle » compatibles avec la démarche agroécologique. En complément, au travers de plusieurs plans, programmes et réseaux de partenaires (Programme de Développement Rural de Guyane, Plan Régional de l’Agriculture Durable de Guyane, Ecophyto, RITA,…), la recherche d’alternatives techniques et agronomiques est également lancée afin que les agriculteurs guyanais puissent disposer d’une multitude d’outils permettant de construire des itinéraires techniques économes en produits phytosanitaires tout en étant durables.