Cultures tropicales

Bienvenue sur EcophytoPIC :

Vous êtes ici

Les Biostimulants : qu’en savons-nous ? Quelles alternatives pour l’agriculture Guyanaise ?


Document


Actualité publiée le : 19/04/2018 Zone géographique : Guyane Source : Innovations Agronomiques 64 / Auteur : Desfontaines L., Rotin P., Ozier-Lafontaine H. Références : Février 2018

Mots-clés : Biopesticides, Biofertilisants, Production agricole, Ressources naturelles, Agroécologie 

Résumé

L’agriculture doit relever le défi de nourrir une population grandissante avec des aliments sains, tout en assurant la protection et la préservation des ressources environnementales telles que l’eau, les sols et la biodiversité animale et végétale.

Pour faire face à ce défi, l’agriculteur doit s’approprier de nouvelles connaissances, méthodes et outils pour produire des aliments en quantité et en qualité, tout en réduisant les apports chimiques de fertilisants et de produits phytosanitaires néfastes pour les ressources naturelles et la santé humaine.

Concevoir des systèmes de culture permettant la transition de l’agrochimie à l’agroécologie est la voie à développer pour réussir ce challenge.

Les biostimulants, les biopesticides et les biofertilisants, issus de produits et de processus naturels, constituent une alternative très prometteuse pour les producteurs, qui doivent renouer avec des pratiques et techniques agroécologiques traditionnelles innovantes. Cependant la méconnaissance sur les constituants moléculaires et modes d’actions (principes actifs) de ces produits, engagent scientifiques et agriculteurs dans un partenariat renforcé pour répondre, de manière adéquate, à la demande croissante de moyens permettant de lutter efficacement contre les stress biotiques et/ou abiotiques rencontrés sur les exploitations agricoles.

Notre objectif est de décrire brièvement l’état des connaissances sur les biostimulants et biofertilisants, en présentant leurs enjeux pour l’agriculture guyanaise, définition, intérêt agronomique, mode de préparation et d’application, les risques écotoxicologiques ainsi que le cadre réglementaire où ils se positionnent. Des études de cas concrètes et l’évaluation de leurs propriétés offrent aux utilisateurs potentiels des bases et repères pour leur fabrication et leur utilisation en production végétale.

L’analyse de leur pertinence agronomique et de leurs conditions d’appropriations par les agriculteurs en Guyane dans des systèmes agro-écologiques, de même que leur potentiel de développement, seront abordés dans la conclusion et les perspectives.