Portail

Bienvenue sur EcophytoPIC :

Vous êtes ici

En région

Découvrez toutes les informations régionales et accédez aux BSV

Participez

EcophytoPIC est ouvert aux contributions. Pour contribuer, prenez connaissance ici de la charte des contributeurs et envoyez vos documents ou liens à l’adresse suivante : ecophytopic@acta.asso.fr

Télécharger la plaquette

Contrat de solutions


Document


Actualité publiée le : 22/08/2018 Culture : Viticulture, Cultures légumières, Cultures tropicales, Horti-PPAM, Grande Culture, Arboriculture Relié aux rubriques : Connaissez-vous ? Source : FNSEA / Auteur : Collectif Références : Juillet 2018

Une trajectoire de progrès pour la protection des plantes

Au travers du contrat de solutions, 40 partenaires du secteur agricole s'engagent. L’ambition collective est de construire une trajectoire de progrès pour la protection des plantes basée sur des solutions concrètes, efficaces, durables et acceptées de tous, pour la protection de toutes les cultures et sur l’ensemble du territoire français.

La démarche :

Le contrat de solutions porte sur l’ensemble des leviers qui permettront de réduire l’utilisation et l’impact des produits phytosanitaires : Pratiques agronomiques ; amélioration des plantes ; agriculture numérique ; robotique et agroéquipement ; biocontrôle ; produits de protection des plantes innovants ; démarches de filière et de territoire ; conseil, formation et diffusion.

Plus de 300 solutions durables, existantes ou d’avenir, ont été identifiées et les freins à lever et les conditions de réussite pour favoriser leur déploiement ont été précisées.

36 solutions porteuses ont été sélectionnées pour le premier contrat. Pour celles-ci, les partenaires ont estimé le coût ou le gain pour les agriculteurs, évalué la réduction possible d’utilisation et/ou d’impact et apprécié leur déploiement actuel et futur. Ils ont ensuite listé les freins à lever, les conditions de réussite pour le déploiement et les acteurs à mobiliser et un indicateur de déploiement spécifique. Les différents partenaires ont ensuite défini les engagements à tenir et les demandes adressées aux pouvoirs publics pour accélérer le déploiement de ces premières solutions.

Ces 36 solutions sont :

  • Pratiques agronomiques

 

1. Décalage de la date de semis en blé tendre d’hiver

2. Associer au semis un colza avec des légumineuses gélives

3. Filet insect-proof en arboriculture (Sytème mono rang)

4. Bandes fleuries pour optimiser le service de régulation naturelle des bio-agresseurs apporté par la faune auxiliaire

  • Amélioration des plantes

 

5. Résistance variétale des pommes de terre vis-à-vis du mildiou

6. Lutte contre les maladies du blé tendre par la résistance des variétés

7. Lutte contre la verse physiologique par la résistance des variétés de blé tendre

8. Utilisation de variétés tolérantes aux maladies foliaires de la betterave sucrière

9. Création d’une variété de basilic de type « Grand Vert » tolérante au mildiou du basilic

10. Maîtrise du mildiou du tournesol par la génétique

11. Maîtrise de l’orobanche cumana du tournesol

12. Utilisation de variétés résistantes à la tavelure en production de pomme

13. Utiliser des porte-greffes solanacées et cucurbitacées pour limiter les maladies et ravageurs telluriques

  • Agriculture numérique

 

14. Outils d’aide à la décision pour optimiser les traitements anti-mildiou sur pomme-de-terre

15. Outils d’aide à la décision pour optimiser les traitements contre le mildiou et l’oïdium sur vigne

  • Agroéquipement et robotique

 

16. Classification des technologies de pulvérisation

17. Développement de formations au réglage et à la bonne utilisation des matériels

18. Equipements de Protection Individuelle (EPI) : systématiser leur utilisation dans le cadre de la prévention du risque chimique

19. Développement du désherbage mécanique

20. Gérer le développement des adventices sans glyphosate en viticulture sur le rang

21. Gérer le développement des adventices sans glyphosate en arboriculture

22. Méthodes alternatives visant une réduction d’usage du glyphosate en grandes cultures

  • Biocontrôle

 

23. Trichogrammes contre la pyrale du maïs

24. Pulvérisation d’argile sur lavandes / lavandins

25. Utilisation de la confusion sexuelle en verger de pommier, poirier, prunier, pêcher, abricotier, noyer et châtaigner

26. Lutte préventive contre les tordeuses de la vigne à l’aide de trichogrammes

27. Lutte contre les limaces avec l’utilisation du phosphate ferrique

28. Utilisation d’insecticides de contact à base de maltodextrine en cultures légumières sous abri

29. Lutte contre la septoriose avec des spécialités à base de soufre

30. Lutte contre le sclérotinia avec Coniothyrium minitans

  • Innovation dans les produits de protection des plantes

 

31. Améliorer le profil toxicologique des substances actives (DJA)

32. Améliorer les formulations en réduisant les poudres mouillables (WP)

33. ESTA-PQP – Un engagement des entreprises semencières pour protéger l’environnement, les pollinisateurs et les opérateurs

  • Démarches de filière et de territoire

 

34. Stockage : action de préservation des récoltes

35. Amélioration de la gestion des déchets pour l’ensemble des moyens de protection des plantes

36. Charte de bon voisinage

 

Trois focus complètent cette première liste :

  • Favoriser le développement et le déploiement des produits de biocontrôle
  • Favoriser le développement et le déploiement d’Outils d’Aide à la Décision
  • Méthodes alternatives visant une réduction d’usage des herbicides, dont le glyphosate